• Support de formation 2018-2019

Geofencing

Définition par Mathieu Débit : Le Geofencing : des bons plans en fonction de la position du client
 

Résumé

Le geofencing permet d’envoyer des alertes ou des bons plans personnalisés à une personne se situant dans une zone géographique précise, sur son smartphone ou sa tablette.
Il permet une offre plus personnalisée et locale, ainsi qu’un plus fort engagement des consommateurs.
Avec des utilisateurs toujours plus encrés dans les technologies du web, et l’arrivée des montres, voitures ou autres objets connectés, être présent de manière plus local et personnalisé devient une nécessité pour les marques. Il leur est actuellement indispensable de posséder une vitrine virtuelle à travers un site internet moderne et une application mobile qui étend l’expérience avec le client, mais parfois cela ne suffit pas. Offrir un service et une offre personnalisée passe aujourd'hui par la géolocalisation du consommateur et la contextualisation de l'offre.

Un marketing ultra-local

Étudier le comportement des consommateurs en tenant compte de leur localisation est le principe du geomarketing. Les marques s’y intéressent de près, et vont même encore plus loin avec le geofencing, une pratique relativement récente qui apparaît avec la grande démocratisation des smartphones (50% des français en possède un aujourd’hui) et le développement des objets connectés.
 
Le geofencing permet d’envoyer des alertes ou des bons plans personnalisés à une personne se situant dans une zone géographique précise, sur son smartphone ou sa tablette.
 
Par exemple un magasin de chaussure pourra avertir, à travers une notification, d’une promotion ou d’un bon plan aux personnes marchant à proximité. Si un client est dans une bijouterie, il pourra recevoir une offre pour le fleuriste d’à côté, partant du principe que ce type d’achat pourrait l’intéresser dans ce contexte. Plus concrètement, dans certains PMU français, les clients se trouvant un rayon proche reçoivent, s’ils le désirent, une alerte avec une offre personnalisée ou l’actualité du magasin.
 

Lien
 
Le consommateur devra accepter au préalable, via l’application de la marque par exemple, la réception de ce type d’alerte. Mais même sans, l’annonceur pourra tout de même géolocaliser un client et lui afficher une bannière ou autre display “classique”. Ce type de procédé peut facilement être considérée comme intrusif : le but n’est pas d’être le plus intrusif, mais le plus addictif.
 

Un marketing ultra-personnalisé

La grande nouveauté ici est de proposer une offre commerciale plus personnalisée, contextuelle, et de pouvoir le faire lorsque la personne se situe dans la zone de chalandise de la marque. L’intérêt est multiple :
 
  • Un plus fort engagement des consommateurs locaux
  • Une ventes des plus locales
  • Tirer parti de la spécificité d’un magasin en particulier, de son emplacement par rapports aux autres
  • Obtenir des données statistiques bien plus précises et précieuses

Lors d’un achat, les consommateurs sont de plus en plus accompagnés de leur smartphone (83% d’entre-eux pour être plus précis) qui les aide à faire des choix à travers des comparatifs ou l’affichage d’informations complémentaires. Le mobile permet de relier l’e-commerce au point de vente : on peut passer d’une vision physique à une vision digitale, et vice versa, pour chaque étape d’un parcours d’achat (découverte, mise en panier, paiement, livraison, etc). L’avantage est double puisque les marques aussi y trouvent leur compte.
 

Une mise en place facilitée pour les marques

La manière la plus simple pour mettre en place cette stratégie webmarketing est de s’associer à des entreprises proposant ce service. C’est le cas de Shopkick ou le leader français Plyce, qui donnent accès à des bons plans géolocalisés, à des réductions et avantages exclusifs dans les magasins partenaires. Ce dernier référence plus de 120 000 points de ventes en France.
 
D’autres marques ont décidés d’implémenter la technologies elles-mêmes. C’est le cas d’Apple avec ses iBeacons, un petit boîtier installé notamment dans les Apple Stores. Un client qui souhaite prendre rendez-vous peut via son iPhone programmer sa venue, et au moment où il arrivera près du magasin un vendeur sera prévenu et l’accueillera. Il pourra ensuite avoir accès à des informations complémentaires lorsqu’il s’approchera d’un produit, ou encore l’acheter sans sortir sa carte bleue.
 

Des consommateurs en demande de personnalisation

Ces nouvelles manières de promouvoir sa marque s’inscrit dans SoLoMo Marketing. SoLoMo, pour Social Local Mobile est une manière de faire du marketing en utilisant les données fournies par les utilisateurs, notamment en utilisant leurs smartphones.
 

Lien 

Lier mobilité, proximité et sociabilité permet de toucher de manière plus forte le consommateur, qui aura le sentiment d’être unique, mais aussi que la marque est à son écoute en lui proposant des offres qui lui corresponde vraiment. Ces aspects sont centraux lors d’un achat : Une étude récente de Google a montré que plus de 53% des recherches sur smartphones concernaient des informations locales, et 77 % des consommateurs accepteraient de partager leur position géographique pour bénéficier de bon plans et réductions.
 

Lien
 

Sources

Infographie par Yann Simbault



Le geofencing marketing est une technique permettant d’envoyer sur le mobile d’un client potentiel un message au moment où il entre dans un périmètre défini, celui d’un magasin par exemple, grâce au positionnement GPS de son smartphone et à des balises (geofence en Anglais) qui délimitent ledit périmètre.
Les clients qui choisissent de s’inscrire à ce service (via une liste ou une application) peuvent recevoir un SMS ou une notification Push lorsqu’ils entrent dans la zone délimitée.