• Support de formation 2018-2019

Display (publicité classique)

Définition par Julien Darblade : 
Du display au native, quel est l’avenir de la publicité digitale ?

Essentielle et en perpétuelle évolution, la publicité digitale arbore un nouveau visage. Mieux intégré et plus subtil, les marques vont devoir dès maintenant jouer avec de nouveaux codes de séduction pour pouvoir communiquer.
 
La publicité display désigne les formes de publicité digitale utilisant des éléments graphiques ou vidéo. C’est ce qu’on appelait avant “ la publicité sur internet”.
 
De nos jours, la publicité Display est en pleine effervescence. Il faut savoir innover afin toucher la cible d’une façon beaucoup plus subtile qu'auparavant. Les nouveaux acteurs et technologies favorisent l’invention de nouvelles stratégies de communication digitale, manier l’art du display est donc devenu un atout majeur pour les agences de communication et un allié pour les marques. Le but de ce type de publicité  est  de rendre le message plus séduisant afin que l’internaute ne se sentent plus pollué par un contenu de marque indésirable. Cependant la publicité online est en plein changement et les deux principales raisons sont le rejet des formats classiques qui a pour conséquence l’utilisation croissante des adblockers et la migration vers le mobile.
 
En 2013, Une étude Infolinks a révélé que 86 % des internautes ont développé un syndrome de “banner blindness”. C’est le fait de d’occulter de façon quasi instinctive l'apparition de displays classiques. Il y aurait donc 144 millions d’internautes dans le monde qui possèdent un adblocker, soit une augmentation de 69 % sur un an.
 
L’utilisation du mobile pour la navigation internet est devenue incontournable. Sur un grand nombre de sites en France, plus du tiers des visites sont désormais effectuées depuis des mobiles. Néanmoins ce support représente un défi en termes de formats publicitaires. Le mobile n’est pas très adapté au display traditionnel à cause de la taille de l’écran, une pop up ou une bannière peu vite prendre tout l'espace disponible.
 
Il faut donc savoir s’adapter et composer savamment afin de transformer les inconvénients du support en avantages. Ce que veut désormais l’internaute, c’est de la publicité mieux intégrée et moins intrusive.
 
C’est la qu'apparaît le Native advertasing qui est l’intégration subtile de la publicité dans les résultats, les contenus et les flux. Cela  permet de redorer l’image du message publicitaire en proposant un contenu plus appréciable.
Moins imposé, plus intégré le display se doit d’être intelligent afin de mieux répondre aux exigences des internautes.
 
Désormais les marques doivent réfléchir à l’élaboration de contenus ludiques, intéressants et en accord avec leurs valeurs afin de donner envie au public de partager et ainsi devenir des ambassadeurs de marque.

Sources :

 

Définition par Léa Pourchier

Une campagne display c’est lorsque l’on diffuse de la publicité sur les sites internet. Très adopté, et en évolution permanente c’est un mode de promotion efficace puisqu’il permet un ciblage très précis. 
 

Le display : qu’est ce que c’est ?


Le display c’est la version en ligne de la publicité classique : on dispose les messages sur des supports, que l’on appel « sites ». Il utilise des éléments graphiques qui prennent la forme de bannières de divers formats : simples, skyscrapper, carrés, pop-up, habillage de page, interstitiels, etc.
 

Pourquoi devrait-je l’utiliser ?


Pour les annonceurs, la publicité display permet de décliner leur présence internet sous la forme d’encarts publicitaires sur les sites web visités par les cibles ; en effet la publicité display est un avantage concurrentiel si le prospect passe la majorité de son temps sur d’autres sites internet, la publicité display vous permet alors de communiquer sur ces autres sites. On l’utilise afin d’augmenter les ventes (donc le taux de conversion) et/ou la notoriété.
 

Comment a-t-il évolué ?

La publicité display est ce qu’on appelait « publicité sur Internet » ou « publicité online ». Elle a été l’un des tout premiers outils de communication promotionnelle sur le Web, et l’usage du terme display est apparu lorsqu’il a fallu distinguer la publicité de type graphique (tels que les bannières, les pavés, l’habillage, etc) des annonces de type liens commerciaux (qui sont également des éléments publicitaires). Avec plus de dix ans d’existence, la publicité display est un vecteur désormais ancien qui a connu de nombreuses transformations.
 
En effet, avec l’ère des nouvelles technologies, le display à vu de nouveaux acteurs et un vocabulaire spécifique émergé.
 

Dans le monde du display on peut faire appel à de nombreux acteurs :


Les agences média mandatées par les annonceurs pour les conseiller et faire de l’achat d’espace web. Les éditeurs de sites internet, qui mandatent les régies pour vendre leurs espaces.
Aujourd’hui les annonceurs utilisent le display pour ses nombreux avantages, nous voyons récemment l’évolution du display sur le mobile, ce média est intéressant    puisque 46 % des mobinautes remarquent la publicité sur une application ou un site web mobile. De plus le Real Time Bidding (RTB) ne cesse de croitre puisqu’il devrait représenter 28 % des investissements display en 2016.

Comment bien cibler une campagne display ?

Afin de profiter au maximum du potentiel de la campagne display, il ne faut pas négliger l’étape du ciblage. En effet il existe de nombreuses techniques de ciblage :

 

  • Géographique : en limitant la campagne à une zone géographique précise
  • ​Thématique : en sélectionnant un ensemble de sites correspondant à une thématique de centres d’intérêt (via des mots-clés par exemple)
  • Contextuel : il repose sur l’adaptation de la bannière publicitaire à son contexte d’apparition (actions de l’internaute, contenu de la page support…).

Il y existe aussi le ciblage retargeting.
Une campagne de retargeting permet le ciblage de prospects de valeur qui ont déjà visité le site. En effet La majorité des internautes visitent le site sans jamais convertir : ils restent de simple visiteurs et n’achètent pas. Le reciblage (retargeting) est donc la seconde chance de transformer cette visite en achat ! Le mécanisme est simple :  un visiteur vient sur le site intéressé qui l’identifie par un cookie de suivi. Par la suite, tout au long de ses visites sur d’autres sites, le visiteur est reconnu et des bannières publicitaires lui sont envoyées afin de garder contact avec lui. L’objectif de ce mécanisme est de le ramener dans l’entonnoir de conversion jusqu’à l’achat.
 

Quels sont les critères à prendre en compte pour réussir sa campagne display ?


Après avoir définit clairement les objectifs pour un maximum de retour sur investissement, il faut réaliser des bannières attractives et efficaces. Pour cela, il faut définir certains éléments :

La cible (Il est conseillé de cibler des niches plutôt que les audiences trop larges). Le territoire de marque (Adoptez un ton et des éléments visuels qui s’associeront facilement à la marque)Le message : identifiez la priorité de communication entre le bénéfice fonctionnel, émotionnel ainsi que l’offre promotionnelle.Construire un story board : connecter (retenir l’attention de votre cible), convaincre (mettre au point un message dans le but de déclencher l’achat), vendre (poussez la vente en ajoutant un avantage, une promotion  etc.)Choisir son format : 3 types de formats sont utilisés : médium rectangle (300 X 250 pixels) ; skyscraper (160 X 600 pixels) et leaderboard (728 X 90 pixels).La bannière dynamique : elle permet de modifier la bannière afin de personnaliser le message en fonction de l’internaute.

La publicité peut aussi être déployé sur les réseaux sociaux, comme c’est le cas pour Facebook qui offre un emplacement  droite du fil d’actualité. La publicité sur Facebook permet de cibler démographiquement en fonction de centres d’intérêts : l’annonceur peut profiter de différentes options de ciblage ce qui permet donc de rendre la campagne très efficace.

Mes sources :

http://www.definitions-marketing.com/definition/publicite-display/
http://blog.quadypso.fr/qu-est-ce-que-la-publicite-display/
http://www.mercator-publicitor.fr/lexique-marketing-definition-ad-network
http://www.definitions-marketing.com/definition/ad-exchange/
http://www.lucie-pinzano.com/2013/les-basiques-du-display-e-pub-astuces-conseils/
http://www.mdexpert.tv/videos/view/152023/2011/11/29/une-petite-histoire-du-display
http://www.wsi-marketing-internet.fr/chapitre-5-decouvrez-les-avantages-de-la-publicite-display
http://www.fredcavazza.net/2014/10/07/evolution-tendances-enjeux-publicite-en-ligne/
http://www.mercator-publicitor.fr/lexique-marketing-definition-display#sthash.ftNBUYkX.dpuf
http://marketing-webmobile.fr/2013/10/comprendre-et-demarrer-une-campagne-de-publicite-mobile-display/
http://www.dailymotion.com/video/xudbrm_l-evolution-des-modes-d-achat-du-display_tech

 

Article par Youri Kopecky

Les publicités display font parties des publicités les plus présentes sur le web. Il en existe énormément. Malgré les bloqueurs de publicité, c'est un marché à très forte croissance ayant pour objectif le clique ou le branding.

Les publicités display sont énormément présentes sur les pages internet, que ce soit sur mobile/tablette ou ordinateur. Le chiffre d'affaire au premier semestre de 2014 s’élève à 394 millions d'euros. On remarque aussi une hausse sur le nombre de clique même si le taux de clique reste faible, 0,11 % sur ordinateur et 0,35 % sur mobile. Cette hausse se caractérise notamment grâce à une augmentation de la présence de vidéo (23 % au semestre 1 de 2014 contre 10 % au semestre 2 de 2011).

La tendance est à l'interaction avec l'utilisateur, les images étant de moins en moins attrayantes, l'innovation pousse au rich média, c'est-à-dire la présence de vidéo, de son ou d'image animée. On peut aussi trouver une méthode appelée rising stars, une bannière évoluant en fonction des actions de l'internaute.

Il existe plusieurs techniques de publicité display. La bannière qui se trouvera majoritairement en haut de page, l'habillage de page qui lui, couvrira le background. Le pavé se manifestant le plus souvent sous la forme d'un carré ou rectangle. Le skyscraper, traduit par gratte-ciel, est un long bandeau vertical disposé sur le côté. Enfin, l'intersitiel est une fenêtre qui ressortira du site en assombrissant, la plupart du temps, le contenu du site.

Il y a plusieurs façon de facturer ces publicités. La première est le coût pour mille, cela signifie qu'au bout de tel nombre d'affichage, le client sera facturé. Le coût par clique, notamment utilisé avec les google ads, signifie comme son nom l'indique, un coût pour chaque clique sur la publicité. Enfin, on peut aussi avoir une facturation par nombre de leads. Un lead est décidé à l'avance, cela peut être pour chaque vente réalisée ou bien une inscription validée. Il y a donc un énormément de possibilité.

Pour avoir une meilleure efficacité, la publicité est ciblée par rapport à plusieurs facteurs. Le sexe, la géolocalisation, le centre d'intérêt, ciblage par exclusion mais aussi énormément d'autres. Il existe désormais des algorithmes qui traitent cela pour nous.

Sources :

Article par Theo Serieys

Histoire

Depuis les années 90, l'avènement de l'Internet a complètement changé la façon dont les gens se rapportent à des publicités. Comme les prix des ordinateurs ont diminué, le contenu en ligne est devenue accessible à une grande partie de la population du monde. Ce changement a modifié la façon dont les gens sont exposés à des médias et la publicité, et a conduit à la création de canaux en ligne à travers les publicités qui peuvent atteindre les utilisateurs.

Le premier type de relation entre un site Web et un annonceur était un partenariat direct et simple. Ce modèle de partenariat implique que l'annonceur promotionnant un produit ou un service paie le site web directement pour une certaine quantité d'impressions d'annonces. Comme le temps passait, les éditeurs ont commencé à créer des milliers de sites Web, conduisant à des millions de pages avec des espaces publicitaires invendu. Cela a donné naissance à un nouvel ensemble d'entreprises appelé réseaux publicitaires. Les réseaux publicitaires ont agi à titre de courtier, achetant les espaces publicitaires invendus à partir de plusieurs éditeurs et de les regrouper dans le public pour les vendre à des annonceurs. Cette deuxième vague de relations annonceur-éditeur a gagné rapidement en popularité car il est pratique et utile pour les acheteurs qui se sont souvent trouvés à payer un prix inférieur et ainsi encore mieux cibler les capacités par le biais des réseaux publicitaires.

Le troisième et plus récent développement majeur qui a façonné l'écosystème annonceur-éditeur a commencé à se produire dans les années 2000 lorsque l'adoption des RTB a eu lieu. Aussi appelé “appel d'offres”, le RTB a permis aux entreprises représentant acheteurs et les vendeurs d'enchérir sur le prix de montrer à un utilisateur une annonce à chaque fois qu’une bannière publicitaire est en cours de chargement. Lors du chargement d'une page lors de la visite de l'utilisateur, il y a des milliers de propositions faites par les annonceurs pour servir une annonce à cet utilisateur, basé sur des algorithmes particuliers de chaque entreprise.

La première bannière Display apparue le 27 Octobre 1994 sur le site HotWired, le premier webzine commercial.

Définition

La publicité Display désigne les formes de publicité digitale utilisant des éléments graphiques  comme du texte, des images, des vidéos ou de l’audio. Le Display est la publicité qui existe depuis longtemps sur Internet, elle est extrêmement basique. Le but principal du Display est de fournir des annonces générales. On ne cible pas le visiteur.

On peut également distinguer le Display affiché sur ordinateurs du Display diffusé sur mobiles et tablettes. La distinction des marchés Display et liens commerciaux n’est cependant pas toujours si évidente car la plateforme de liens commerciaux AdWords de Google diffuse aussi des annonces Display sur son réseau Ad Sense.

Une étude a montré que les gens réagissent et perçoivent les formats de différentes manières, positives et négatives. Pour cette raison, il est important de choisir le bon format, car il aidera à tirer le meilleur parti du milieu. Il existe donc ces 4 façons d’afficher des publicités Display :

  1. Vidéo
  2. Les fichiers flash qui peuvent se dilater lorsque l'utilisateur interagit avec. Par exemple, au passage de la souris (poli), ou automatique initié (non poli).
  3. Superpositions : les annonces qui apparaissent au-dessus du contenu et qu'il est possible de supprimer en cliquant sur un bouton de fermeture
  4. Interludes : annonces qui sont affichées sur les pages Web avant que le contenu attendu (avant que la page cible ne soit affiché sur l'écran de l'utilisateur)

Tailles universelles

L’IAB (Interactive Advertising Bureau) a créé un standard universel pour les tailles de publicités Display. Il y a quatre dimensions qui ont été décidées comme universel et sont respectivement :

  1. Bannière 728 x 90
  2. Grande boîte de 300 x 250
  3. Gratte-ciel de 160 x 600
  4. Carré 250 x 250

Un marché en pleine expansion

Le marché du Display est porté depuis quelques années par le développement du display vidéo. En effet, le Display connaît une croissance énorme de 8% par rapport à l’année dernière.

La mutation du Display s'accélère, grâce au programamatique, mobile et vidéo. Le display vidéo est en hausse de 65% pour occuper 27.5% des formes de Dispay. On peux voir aussi que le Display mobile est en augmentation de 80%, pour atteindre 17.5% d’utilisation.